• Photo-034
  • Photo-011
  • IMG 8227
  • Renée Simon, présidente de la Ligue de l’Enseignement Dordogne, inaugure l’AG 2014 avec son discours introductif
  • Bar mit en place par la fédération de Dordogne pour accueillir toute l’équipe de la Ligue de l’Enseignement.
  • Les fédérations de France réunies pour partager un repas et découvrir des saveurs locales.

Carte du réseau international

Actualités

Mot du président

Je me réjouis de l’évolution que j’ai pu constater ces dernières années. Le travail efficace de David Lopez et de ceux qui ont pu l’assister a permis de travailler dans la continuité. Les associations ont fonctionné en équipes soudées sur des thématiques prioritaires liées à l’Education. Les membres sont présents dans le travail.

Les associations membres de la LIEECP me donnent aujourd’hui un sentiment de crédibilité. Les derniers travaux dont les résultats nous ont été présentés à Nantes nous ont tous convaincus du sérieux de notre réflexion et de notre action. Il reste évidemment beaucoup à faire et le chemin à parcourir est encore long. Gardons à l’esprit la pensée du philosophe Gaston Berger « Demain est moins à découvrir qu’à inventer ».

Christian VANDENBERGHEN

Edito du secrétaire général

L’année 2015 a commencé par une offensive terroriste en France qui s’est poursuivie dans de nombreux pays ou régions : Nigéria, Syrie, Sahel.Tunisie. Terrorisme ne suffit pas à définir le projet politique des assassins et des obscurantistes qui sont derrière les kalachnikovs.

Leur projet est de détruire les bases et les fondements des sociétés humanistes et démocratiques, d’instaurer des régimes autoritaires, répressifs, interdisant les libertés individuelles et collectives.En tant qu’éducateurs nous sommes horrifiés devant cette violence et cette absurdité incompréhensible.

Détruire la pensée, l’histoire, l’école, les liens sociaux humanistes ne peut se justifier par rien, par aucune pensée ou aucune idéologie.

David LOPEZ, secrétaire général

ATTENTATS, le monde pris en otage

Ces derniers mois, les attentats se succèdent, plus horribles les uns que les autres, plus inquiétants les uns que les autres.

Les valeurs de liberté, de fraternité, de paix, du vivre ensemble, de justice sociale sont menacées par des armes. Bamako, Paris, Tunis, Beyrouth… Les tireurs, les artificiers ne sont pas les mêmes, n’appartiennent pas aux mêmes groupes, mais ils ont en commun de vouloir déstabiliser les démocraties ou les avancées démocratiques partout dans le monde. Ils veulent porter des coups mortels dans ce qui constitue un capital humaniste et universel.

Nous sommes, en tant qu’éducateurs interrogés, questionnés. Les défis pour retrouver une sérénité, une sécurité sont immenses. Bien sûr, nous sommes certains que l’éducation est une « arme » indispensable. Mais nous sommes déstabilisés.

Comment assurer la justice sociale pour toutes et tous ? Comment assurer l’accès à l’éducation et à l’insertion dans la société pour toutes et tous ? Comment garantir la liberté de conscience pour toutes et tous ? Comment assurer la paix pour toutes et tous ? Ces questionnements ne montrent pas notre faiblesse, mais la nécessité de travailler tous ensemble, de Tunis, à Paris, en passant par Bamako et ailleurs pour trouver des réponses éducatives et sociales à ces actes inqualifiables.

Les messages de solidarité qui ont traversé les continents dans tous les sens montrent au moins une internationale de la solidarité et de la paix, face à celle du crime et de l’obscurantisme.

 

David LOPEZ
Secrétaire général de la Ligue internationale de l'enseignement, de l'éducation et de la culture populaire

Inscrivez vous à la newsletter

Pour rester informés des actualités de la Ligue internationale de l'Enseignement, de l'Education et de la Culture Populaire (LIEECP) merci de vous inscrire en cliquant ici

Restez connectés

Contactez-nous

Par téléphone
+33 1 43 58 97 97

la Ligue de l'enseignement
3, rue Récamier
75 341 Paris cedex 07